Sport

Le Real de Madrid elimine le PSG en league des champions : Christiano Ronaldo étincelant

Ronaldo, Le ballon d'or 2017 à été étincelant en league des champions, mardi 06 Mars au Parc des princes. Et c'est le club de la capitale française qui en a fait les frais. 

Les statistiques n’avaient échappé à personne. Uniques depuis le début de sa carrière, déjà exceptionnelle et couronnée de tous les succès. Jamais, depuis le début d’année 2018, Cristiano Ronaldo n’avait connu un tel ratio : 10 matches disputés, 14 buts. Dont 2, bien entendu, au Bernabeu lors du match aller face au Paris Saint-Germain en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Raison de plus, dès lors, de se méfier du génie portugais, aligné à gauche de l’attaque par Zinédine Zidane, dans un 4-4-2 inédit, dû aux absences conjointes de Kroos et de Modric en début de rencontre.

Paradoxe de l’histoire, et de la première période, le Real allait se montrer sérieux et convaincant, se procurant même les deux plus sérieuses occasions (Ramos, Benzema), sans l’aide de son attaquant. La raison ? Divers échecs et autant de mauvais choix. Un premier ballon perdu, sur une remise imprécise, après un service de Benzema (5e), une faute inutile sur Berchiche (7e), un contrôle raté sur une passe trop appuyée de Varane (15e). Ou encore un geste d’humeur face à Daniel Alves (16e) et une passe mal assurée alors qu’un boulevard s’ouvrait à droite pour Lucas Vasquez (27e). A gauche, où à droite, CR7 ne parvenait pas à être décisif, justifiant son mal-être par quelques gestes d’agacement, auprès du corps arbitral et de ses partenaires.

 

Décisif au retour du vestiaire

Au retour des vestiaires, impliqué comme il l’est à chaque rencontre, Ronaldo se mettait aussitôt en évidence. Adressant un superbe coup de tête, certes pas cadré, sur un centre de Marcelo (50e). Un signe, puis une confirmation, une minute plus tard. Sur un rush d’Asensio côté gauche, et après un centre parfait de Lucas Vasquez au second poteau , CR7 se muait en buteur décisif au prix d’un nouveau coup de tête rageur (52e). Sa 117e réalisation en Ligue des Champions. Chiffre ahurissant qui aurait pu, et dû, être enrichi dans les minutes suivantes, pour un pénalty, non sifflé, sur une faute de Daniel Alves à son encontre (56e). Le PSG réduit à 10, en raison de l’expulsion de Marco Verratti, les hommes de Zidane allaient asseoir leur domination.

Sans que le Portugais se mette en évidence, oublié, notamment, par Karim Benzema (73e) sur un deux-contre-un mal négocié par le Français. Ce qui ne l’empêchait pas de d’être à l’initiative du second but madrilène, en fin de match, après avoir tout d’abord décalé Lucas Vasquez, et remis un ballon à Casemiro pour une frappe victorieuse (80e). Une démonstration collective des Merengue, une de plus, qui confirmait ce soir, comme hier, une évidence : Ronaldo a besoin de peu pour s’illustrer. Et marquer un 8e de finale de Ligue des Champions de son empreinte. La race des grands.

Topinfoplus.com

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam