michel_800x100_2.jpg
Sport

𝐋𝐞 𝐩𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐀𝐅 𝐬𝐮𝐬𝐩𝐞𝐧𝐝𝐮 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐅𝐈𝐅𝐀 pour détournement de fonds...

 
L’information est tombée lundi matin comme un couperet, le président de la CAF Ahmad ahmad est lourdement sanctionné par la commission d'éthique de la Fifa.
 
Il écope d’une suspension de cinq ans avec en plus une grosse amende 185 000 euros d'amende plus de 100 millions de CFA pour détournements de fonds.
 
𝐀𝐭𝐭𝐞𝐢𝐧𝐭 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐂𝐎𝐕𝐈𝐃 𝟏𝟗,il avait confié l’intérim de la présidence à son vice-président le congolais Constant OMARI. L’homme de 60 ans ne savait peut-être pas que c’était une passation définitive. Selon la Fifa : « La décision a été notifiée à M. Ahmad aujourd’hui date à laquelle l’interdiction est entrée en vigueur. »
Ancien homme politique et secrétaire d'État au Sport dans son pays, Ahmad Ahmad est « 𝐜𝐨𝐮𝐩𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐝’𝐚𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐞𝐧𝐟𝐫𝐞𝐢𝐧𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐥𝐞𝐬 𝟏𝟓 (𝐃𝐞𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐝𝐞 𝐥𝐨𝐲𝐚𝐮𝐭𝐞́), 𝟐𝟎 (𝐀𝐜𝐜𝐞𝐩𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐝𝐢𝐬𝐭𝐫𝐢𝐛𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐜𝐚𝐝𝐞𝐚𝐮𝐱 𝐨𝐮 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐚𝐯𝐚𝐧𝐭𝐚𝐠𝐞𝐬) 𝐞𝐭 𝟐𝟓 (𝐀𝐛𝐮𝐬 𝐝𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐯𝐨𝐢𝐫) 𝐝𝐞 𝐥’𝐞́𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟐𝟎𝟐𝟎 𝐝𝐮 𝐂𝐨𝐝𝐞 𝐝’𝐞́𝐭𝐡𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐢𝐟𝐚, 𝐚𝐢𝐧𝐬𝐢 𝐪𝐮𝐞 𝐥’𝐚𝐫𝐭. 𝟐𝟖 (𝐃𝐞́𝐭𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐟𝐨𝐧𝐝𝐬) 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐧 𝐞́𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝟐𝟎𝟏𝟖 ».
 
« L’enquête sur le comportement de M. Ahmad au poste de président de la CAF entre 2017 et 2019 a porté sur diverses questions liées à la gouvernance de la CAF, dont l’organisation et le financement d’un pèlerinage à La Mecque (Oumra), ses accointances avec l’entreprise d’équipement sportif Tactical Steel et d’autres activités », indique la Fifa.
 
« Dans sa décision, qui a fait suite à une longue audition, la chambre de jugement de la Commission d’éthique a établi, sur la base des informations recueillies par la chambre d’instruction, que M. Ahmad avait manqué à son devoir de loyauté, accordé des cadeaux et d’autres avantages, géré des fonds de manière inappropriée et abusé de sa fonction de président de la CAF ». Ahmad Ahmad a été élu à la surprise générale en mars 2017 à la place de ISSA HAYATOU et devait révolutionner le monde du ballon rond sur le continent africain.
 
Topinfoplus.com