michel_800x100_2.jpg
Sport

Le PSG battu par Guigamp en France, c'est une grosse surprise

Un PSG qui attaque, une équipe Gimgampaise qui défend et à  la fin, 03 penalties siflés pour Guigamp qui en transforme 02, contre 01 but du PSG. 

 

Sale soirée pour le PSG. Le quintuple tenant du titre a été éliminé de la Coupe de la Ligue par Guingamp (2-1). Un coup d’arrêt dans une saison où, jusqu’ici, tout tournait parfaitement rond. Mais c’était sans compter sur une incroyable série de penaltys qui a précipité la chute des Parisiens. Meunier a provoqué le premier en écrasant le pied de Ludovic Blas (60e). Un avertissement sans frais puisque Marcus Thuram le frappait à côté. Trois minutes plus tard, le Belge se rachetait en adressant centre parfait pour Neymar, enfin buteur de la tête (63e). L’affaire semblait alors entendue et les mauvaises ondes parisiennes évacuées.

Paris avait pourtant tout pour éviter de se faire peur. Du ballon acrobatiquement expédié sur le poteau par Mbappé (3e) au caviar de Neymar gâché par Diaby (21e) en passant par la reprise de la tête de Cavani repoussée par le genou de Johnsson (46e) ou la frappe enroulée de Mbappé au ras du poteau (56e), Paris a multiplié les occasions de doucher les ardeurs bretonnes.

La plus grosse frayeur était alors jusque-là le spectre de la blessure de Kylian Mbappé lorsque le champion du monde est resté à terre après une sortie aérienne mal maîtrisée de Johnsson. Une action qui rappelait l’énorme tampon du gardien Lyonnais Anthony Lopes il y a un an qui avait valu au futur champion du monde une commotion cérébrale. La joue rougie par la cuisse du Danois et très agacé à sa sortie du terrain, Mbappé a finalement pu reprendre sa place en deuxième période.

Un caillou dans la chaussure de Tuchel

Mais dans une fin de match mal maîtrisée, c’est Bernat qui a précipité le retour des Bretons en déséquilibrant Coco d’une charge par-derrière. Après validation par la VAR, Ngbakoto transforme le penalty et relance une partie qui devient alors totalement folle (81e).

Paris pousse pour arracher un 45e succès de rang en coupe mais c’est une nouvelle erreur de Kehrer sur Thuram qui a offert au jeune attaquant l’occasion de porter l’estocade dans le temps additionnel (90e + 3). Le quadruplé national que réalise Paris depuis quatre ans est déjà oublié dès le deuxième match de 2019. Un caillou dans la chaussure de Thomas Tuchel qui va de nouveau plaider pour récupérer des renforts au plus vite alors

Avec le Parisien 

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam