michel_800x100_2.jpg
Société

Le Groupe de BTP EBOMAF renforce sa position en Afrique...

L’entreprise burkinabè de BTP EBOMAF, très sollicitée en Afrique, a décroché à nouveau, deux marchés de 214 milliards de FCFA au Togo, avons nous appris dans le communiqué ci-dessous 

                                         COMMUNIQUE DE PRESSE

 EBOMAF obtient deux nouveaux marchés de 214 milliards FCFA au Togo

 Une nouvelle fois l’Etat du Togo fait confiance à l’expertise de l’Entreprise Bounkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF). La major burkinabè du BTP, qui a réussi, depuis une dizaine d’années, à s’imposer dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest et au-delà, vient de décrocher deux (2) importants contrats pour la réalisation d’infrastructures routière et de drainage des eaux dans le sud togolais.

Le premier contrat porte sur la modernisation de la route Lomé-Kpalimé, longue de cent-vingt (120) kilomètres ainsi que l’aménagement des bassins de rétention d’eau de Todman, de Segbé et d’Adidogomé pour un montant cumulé d’environ Cent quatre-vingt-quinze (195) milliards FCFA HT/HD.

Le second contrat concerne l’aménagement des voiries et réseaux divers (VRD) de la ville de Kpalimé pour un montant de Dix-neuf (19) milliards F CFA HT/HD.

Pour l’ensemble des deux marchés, c’est un financement global estimé à Deux cent quatorze (214) milliards FCFA HT/HD que le gouvernement togolais accorde à EBOMAF, qui d’ailleurs conforte sa position de leader dans le secteur du BTP au Togo.

En effet, l’entreprise burkinabè s’est déjà illustrée dans la réalisation d’importantes infrastructures à Lomé et travaille actuellement sur d’autres travaux concentrés dans le nord du pays.

Après avoir conduit avec brio les chantiers des boulevards du 13-Janvier et Agoè-BKS-Limousine-Adidogomé entre 2011 et 2013 dans la ville de Lomé, EBOMAF s’est vu ensuite attribuée d’autres ouvrages localisés dans la partie septentrionale du pays.

Des travaux actuellement en cours d’exécution.  Il s’agit du chantier des routes Tandjouaré-Kanté (130 Km) et Borgou-Mandouri (45 Km), celui de Mandouri-Frontière du Bénin (07,5 Km) avec un pont de cent quatre-vingt (180) mètres linéaires sur le fleuve l’Oti et celui du Carrefour Pya-Sarakawa-Kanté (65 Km) avec un pont de cent (100) mètres linéaires sur un grand fleuve.

La signature des deux (2) nouveaux contrats intervient au moment où ces trois chantiers sont en phase d’achèvement.

Le déploiement d’impressionnants équipements de dernière génération sur les base-vie d’Adidogomé et d’Attiègou, dans les environs de Lomé, annonce le démarrage imminent de ces nouveaux travaux. Entre EBOMAF et le gouvernement togolais c’est une confiance qui ne cesse de grandir au fil des ans.

L’expertise d’EBOMAF accompagne depuis près de dix ans la République togolaise dans ses efforts de développement et de modernisation de ses infrastructures. Outre le Togo, EBOMAF est attributaire de plusieurs marchés d’infrastructures sur le continent africain.

L’entreprise exécute actuellement des travaux d’infrastructures au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Congo-Brazzaville, à Djibouti, en Guinée-Conakry, en Guinée Equatoriale et au Libéria.

Direction de l’Information, de la Communication, des Relations Publiques et des Publications (DICRPP)/GROUPE EBOMAF, Ouagadougou, le 16 juin 2020.

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam