michel_800x100_2.jpg
Société

Bras de fer entre le syndicat Alliance Police Nationale et sa hiérarchie...

Suite à des sanctions jugées arbitraires par l’Alliance Police Nationale(APN) prises à l’encontre de certains de ses militants, le syndicat dénonce une violation des droits des personnes.

« Le bras de fer » entre l’APN et la hiérarchie de la police nationale se poursuit. Le mardi 20 août, l’APN a animé une conférence de presse portant sur l’évolution de la situation qui prévaut entre elle et sa hiérarchie.

En rappel, une série de blâmes, affectations et réaffectations avait incité l’APN à faire recours au tribunal administratif de Ouagadougou. Après examen du dossier, le tribunal avait statué sur la suspension des décisions d’affectations et le dédommagement des agents dont les mandatements de salaire avaient été suspendu.

En dépit de cette décision judiciaire, l’APN n’a pas encore obtenu satisfaction de la résolution de la situation. Par ailleurs, elle se dit être consterné par le non-respect de l’ordonnance rendue par le tribunal administratif et la poursuite des acharnements de la hiérarchie de la police nationale contre elle. 

L’Alliance Police Nationale confie que sur proposition du directeur général de la police nationale, un conseil de discipline a été mis en place le 26 juin dernier et pourrait se réunir pour d’éventuelles sanctions plus sévères et arbitraires.

 

Kaboré Larissa

Topinfoplus.com

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam