michel_800x100_2.jpg
Société

Les enfants gâtés de la fonction publique en Afrique francophone...

Grève, marche, paralysie d'un secteur d'activité, demande de départ des responsables...les enfants gâtés de la fonction publique ne se refusent rien en Afrique francophone.

C'est tout de même une aberration que des gens qui n'ont pas réussi à créer d'entreprise,des gens qui sont payés par le contribuable, des gens qui devaient être modestes comme cela est du reste le cas dans la plupart des pays anglophones, que ce soit ces personnes qui empêchent différents secteurs d'activités de fonctionner correctement.

Le plus étonnant est que les salaires à  la fonction publique sont connues avant que chacun ne vienne postuler. Mais une fois le boulot obtenu, en lieu et place de se mettre au travail, les petites manigances commencent. Absentéisme, retard, comportements non professionnels sont leur lot quotidien pyisque le contrôle est quasi inexistant.

Les travailleurs du privé quand à eux n'ont d'autre choix que de travailler doublement. Jamais il ne leur viendrait à  l'esprit de se comporter de façon aussi désinvolte vis à vis du travail à eux confié. Rien qu'à travers l'acceuil réservé au consommateur on peut savoir si on est dans une entreprise privée ou publique. 

Il est temps que les différents États de l'Afrique francophone, degraissent leurs fonctions publiques en laissant le privé s'occupe d'un certains nombres d'axes.

L'exemple des enseignants en Côte d'ivoire qui menacent d'empêcher la tenue des examens scolaires ainsi que l'exemple des travailleurs de la Poste au Burkina qui demandent la tête de leur DG, sont patents.

Il ne viendrait même pas à l'idée d'un travailleur du privé de partir en grève  parce que son Directeur a décidé d'annuler les formations  de 5 millions par agent et par an. 

Il y a énormément d'exageration dans les manifestations des fonctionnaires et cela parce que beaucoup ont mal compris le concept de démocratie. Mais comme Thomas Sankara disait,  toute chose a un temps, la démocratie viendra mais pour le moment, le Burkina Faso a besoin de révolution. Au moins pour l'heure, c'est la fonction publique qui a besoin de révolution dans certains pays francophones.

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam