Société

Un ancien colonel devenu terroriste fait 23 morts...

Le camp de Dioura  au Mali a fait l'objet d'une attaque terroriste le dimanche 17 mars 2019. 

23 soldats ont perdu la vie dans cette attaque imputable à un ancien colonel de l'armée malienne qui a déserté et rejoint les forces obscures.

C'est le premier bilan chiffré officiel que donne l'armée après cette attaque. Le camp de Finira au Mali « Quelques heures après l'attaque meurtrière du poste de Dioura, le ministre de la défense et des anciens combattant, le chef d'état-major général des armées, le chef d'état-major de l'armée de terre…et l'adjoint au commandant des forces de la mission de l'ONU au Mali se sont rendus à Dioura, » a indiqué l'armée dans un communiqué publié ce lundi.

« Ils se sont recueillis sur la tombe des 23 frères d'armes tombés les armes à la main le 17 mars 2019 en défendant la patrie, » ajoute le document.

Ces responsables ont salué la mémoire des soldats disparus.

S'adressant au compagne soldats sur le terrain, le ministre de la défense et des anciens combattants le professeur Tiémoko Sangaré a déclaré : « vous n'êtes pas seuls. Tous les Maliens épris de paix vous soutiennent. N'écoutez surtout pas les chants des sirènes dont le seul objectif vise la déstabilisation du pays. »

Le ministre a promis de tout mettre en œuvre pour que les soldats puissent accomplir leur mission sur le terrain.

Avec APA

Topinfoplus.com.