Société

213 "gendarmes couchés" détruits, un petit soulagement...

C'est un petit soulagement pour les propriétaires de véhicules, surtout de petits véhicules. Les frais de réparation de voiture  pour certains d'entre eux s'élèvent à  plusieurs centaines de mille par an, à  cause des ralentisseurs sauvages érigés par les populations.

Il s'agit surtout de changement d'amortisseurs plus rapidement que la normale, de réparation de carrosserie et pour les moins chanceux, cela peut aller jusqu'au changement de moteur après un choc avec le carter.

 Le. Ministre Vincent T. Dabilgou en charge des transports au Burkina, à annoncé ce lundi 07 janvier, que 213 de ces ralentisseurs sauvages encore appelés gendarmes couchés", ont été détruits et que l'opération se poursuit.

Il faut dire que même les ralentisseurs érigés sur certains goudrons ne sont pas règlementaires, selon un contrôleur de chantiers que nous avons rencontré. Le ralentisseur ne doit pas être grossier alors qu'il y'en a qui quoique le chauffeur fasse, vont toucher la carrosserie.

Selon lui les ralentisseurs qui sont sur la voie allant de Kilwin à  Yagma sur la route de Ouahigouya, sont l'exemple à suivre.  Quand aux  ralentisseurs parfois faits de gros cailloux ouvre briques dans las quartiers m,  notre contrôleur dit ne même pas savoir comment les qualifier.

Topinfoplus.com 

 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam