Société

La chasse aux Kogloweogos ouverte par les bouchers dans le Kadiogo

Les bouchers de Ouagadougou ont entrepris ce jeudi 22 novembre 2018, de chasser les membres du groupe d'auto défense Kogloweogo, de la ville de Ouagadougou 

Après la mort du président des bouchers du quartier Tanghin ce mercredi 21 novembre et malgré la riposte qui a fait un mort dans les rangs des kogloweogos, les bouchers ne contiennent plus leur colère.

"Trop c'est trop "nous confié un boucher à Tanghin . "Nous sommes là cible des kogloweogos depuis longtemps. Dès qu'ils attrapent un voleur tant que le voleur n'accuse pas un boucher de lui avoir acheté des animaux , ils ne font que le frapper . Parfois les voleurs mentent pour qu'on arrête de les frapper .Mais les Kogloweogos nous obligent à payer de fortes amendes en plus des prix des animaux prétendus volés". 

Les bouchers estiment ne plus avoir de recours car les kogloweogos refusent de répondre à leur convocation ou à l'audience juridique.

La crise actuelle est d'ailleurs partie d'une telle affaire d'un voleur qui aurait encore avoué sous contrainte qu'il a vendu des moutons volés au boucher . Les bouchers ont alors refusé de payer cette fois ci à cause d'accusation gratuites et sans preuve.

C'est ainsi que les Kogloweogos chassés dans un premier temps, seraient revenus abattre le président des bouchers à  bout portant.

Les forces de défense et de sécurité ont réussi à contenir les bouchers et les populations de Tanghin le jour du drame, mercredi 21 novembre. Mais ce jeudi, c'est une marée humaine qui a entrepris d'exterminer les sièges des kogloweogos dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou. Les Kogloweogos pour le moment se font invisibles.

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam