michel_800x100_2.jpg
Politique

Des parcelles de 125 mètres carrés pour résorber la crise de Garghin...

Le ministre en charge de l’Habitat, Dieudonné Maurice Bonanet a déclaré mardi avoir convenu avec les populations de Garghin, de réduire de 250 à 125 m2, chacune des 500 parcelles qui leur avaient été attribuées, pour permettre au plus grand nombre d’entre eux, d’en avoir.

Le ministre Bonanet s’exprimait au sortir d’une réunion avec les habitants du quartier de Garghin situé à l’arrondissement n°12 de Ouagadougou.

Pour permettre le relogement desdits habitants, suite à leur déguerpissement, des parcelles dont la propriété est revendiquée par la société immobilière «BTM Immobilier», le ministère de l’urbanisme leur avait attribué 500 parcelles.

Le vendredi 12 juillet dernier, ceux-ci avaient exprimé leurs mécontentements en expliquant que les 500 parcelles ne peuvent pas reloger les 1550 familles que compte le quartier.

La rencontre de ce mardi entre les différentes parties visait à aplanir ce différend.

«La réduction des superficies dans les normes de l’urbanisme va permettre d’augmenter le nombre de parcelles et permettre de loger plus de familles», a déclaré Maurice Bonanet au terme de la réunion.

Tout en saluant le «consensus» auquel ils sont parvenus, il s’est engagé à «veiller à la mise en œuvre des conclusions de la rencontre de cet après-midi».

Selon Albert Soubeiga, habitant de l’arrondissement n°12, secteur 55, ils ont accepté la proposition de scinder chaque parcelle en deux de 250 à 125 m2, car cela va permettre au moins de reloger 1000 familles.

«La question reste à savoir où vont aller le reste des familles. Les maires de Komsilga et de l’arrondissement n°12 de Ouagadougou ont promis se consulter et trouver une solution pour le restant», s’est-il inquiété.

Source A I B

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam