Politique

Chantier route Hôpital Yalgado, le premier ministre burkinabè déçu...

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a affiché lundi, sa grande déception de voir que les chantiers de la route de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, ne soient pas encore achevés malgré plusieurs reports. Toutefois, il a montré sa disponibilité à accompagner l’entreprise attributaire pour qu’elle livre des infrastructures de qualité.

«Au niveau de la route qui passe devant l’hôpital Yalgado, vraiment si je vous dis que nous sommes contents de ce qui se fait, vraiment j’aurai menti. Parce que c’est une route qui a démarré depuis novembre 2015 et jusqu’aujourd’hui,  on ne voit pas le bout du tunnel  et cela est vraiment décevant», a affirmé Christophe Dabiré, lundi.

Il venait de visiter des chantiers à Ouagadougou dont celui de la route de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, où sont prévus une double voie bitumée, un rond-point au niveau du centre national de lutte contre le sida et un mini-échangeur au niveau de l’intersection des routes nationales Kaya-Fada N’Gourma.

«Pour un travail important qui doit contribuer à renforcer la mobilité dans une zone urbaine telle que Ouagadougou,  on doit s’attendre à ce que le travail soit exécuté avec une certaine rapidité et une certaine qualité. Mais malheureusement, trois ans après le démarrage des travaux, on ne voit pas le bout du tunnel et je vous dirai que nous ne sommes pas du tout satisfaits par rapport à ce qui s’est fait», a encore dit Christophe Dabiré aux journalistes.

Selon M. Dabiré, le gouvernement a fait confiance à une entreprise nationale en raison de la redistribution des salaires au niveau du pays.

«Mais on ne peut pas continuer à soutenir les entreprises qui ne font pas le travail. Parce qu’en ce moment, les populations sont en droit de nous réclamer un certain nombre de choses dans le cadre de la redevabilité et surtout dans le cadre de la bonne gouvernance que nous sommes en train de prôner», a averti le chef du gouvernement.

Aussi, le Premier ministre a prévenu qu’il n’aimerait pas recevoir des ouvrages de «qualité  médiocre», en dépit du retard accumulé.

Malgré ces mises au point, Christophe Dabiré a assuré que son gouvernement est disposé à accompagner l’entreprise attributaire, afin qu’elle «retrouve un certain nombre de moyens pour pouvoir terminer cet ouvrage à la satisfaction des populations».

Le chef du gouvernement rappelant qu’il est le troisième Premier ministre à visiter ces chantiers, n’a pas voulu donner un autre délai d’exécution, pour dit-il,  ne pas donner l’impression «de prêcher dans le désert».

Outre les chantiers de route de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, Christophe Dabiré a visité les chantiers de bitumage d’une route à Karpala et d’un pont à Djikofè, un quartier précaire très peuplé où en saison de pluie, les populations sont en danger par manque d’ouvrages de franchissement.

Il a affiché sa satisfaction quant à l’état d’avancement de ces deux chantiers.

Source AIB

Topinfoplus.com. 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam