Politique

L'UPC dénonce la politisation du FESPACO

Le parti du chef de file de l'opposition politique au Burkina, dénonce la politisation du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou qui vient de refermer ses portes.

Du 23 février au 02 mars 2019 se tenait la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Cette édition marquait en même temps le 50ème anniversaire du FESPACO. 

L’UPC félicite l’Etalon d’or de Yennega et les autres lauréats pour leurs distinctions. 

Le cinquantenaire devrait être une occasion de rassembler tous les fils et filles du pays, de converger toutes les énergies positives à une période où le pays a plus que jamais besoin d’unité. 

Au lieu de cela, le MPP s’est adonné à son sport favori qu’est la division. En effet, dès l’ouverture du FESPACO, certains discours signaient une entrée en campagne pour 2020. L’un des maîtres de cérémonie a d’ailleurs tenté à plusieurs reprises de transformer la fête en une soirée d’hommage au Président Roch KABORE. 

Non satisfait de cette propagande, le MPP a habillé ses militants aux couleurs du parti et les a convoyés à la cérémonie de clôture. Sur des T-shirts à l’effigie du candidat Roch Marc Christian KABORE était inscrit : « un Président à l’écoute de son peuple ».

L’UPC dénonce une récupération éhontée du FESPACO. Cette attitude démontre que le MPP est paniqué et s’accroche à tout pour interrompre sa noyade. Que se passerait-il si, lors des événements nationaux,  chaque parti politique habillait ses militants pour la propagande ? 

Par ces actes, le MPP ternit l’image du Burkina Faso et du FESPACO. Ces erreurs ne doivent plus se repéter.

Ouagadougou, le 04 mars 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC, 

Le 2ème Vice-Président chargé des affaires politiques

Adama SOSSO

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam