michel_800x100_2.jpg
Culture

Jour de fête à Bobo Dioulasso avec Sya Wolo...

Bobo Dioulasso en fête dimanche 15 décembre 2019. Parade des communautés, des masques et des Dozos, lutte traditionnelle, danse et chant ont animé les artères de la ville et la place Wara Wara

 

L'association SYA WOLO dans le cadre général de la célébration de la 3eme édition des journées culturelles des Bobo Mandarè et en faveur de sa dernière journée a offert une soirée riche à la population de Dioulassoba. Suivant son programme préétabli,c'est par une parade que l'association a choisi d'ouvrir la soirée. En effet,dès 14h, l'on a assisté au rassemblement des masques venus des villages de Desso,de Dafinso et de Sandimisso à l'école centre B de Koko. À leurs côtés étaient la confrérie des Dozo, les communautés Dioula, Peuls, Dafing et les Djomene qui annoncent le nouvel an. 

 Après avoir partagé un repas convivial, l'ensemble s'est mis en marche pour la place Wara-Wara de Dioulassoba. Ainsi l'on a assisté à une parade culturelle multicolore qui ne pouvait pas passer inaperçu. De l'école centre B de Koko en passant par la place de la mairie jusqu'à la place Wara-Wara, la parade était rythmée de chants assuré par la confrérie Dozo et la communauté Dioula. 

 

 À 16h le peloton arrivait à la place Wara-Wara accueilli d'une foule immense.  Après un défilé salué à sa juste valeur par les autorités administrative et coutumiers l'on laissait la place à une série de luttes traditionnelle.

Ce sont au total 49 lutteurs composés de San et de Bobo qui se sont opposés dans 7 match selon les catégories. Cette partie de lutte a été marqué par le choc des deux ambassadeurs de la lutte burkinabé. Les gladiators ont offert un spectacle inédit au public. Il a fallu l'intervention des mânes pour que Éloir Zerbo vienne à bout de son rival et de remporter les 160000f qui était en jeu. 

   La parti des jeux s'est enfermé par les danses. Tour à tour les masques de Desso, de Dafinso et de Sandimisso se sont succédé devant les officiels pour démontrer leur valeur. D'une manière générale, les journées culturelles Bobo Mandarè sont une vitrine de valorisation des us et coutumes Bobo. Elles suscitent un intérêt particulier auprès des populations locales. Tant la mobilisation était forte. 

  C'est à MILOGO Thierry qu'est revenu l'honneur de prononcer les mots qui ont marqué la fin de cette 3eme édition des journées culturelles Bobo Mandarè. 

 

L'association SYA WOLO à travers son président dit être satisfait de l'organisation de cette édition et donne rendez-vous en 2020 pour la 4eme édition.

Karim Banda 

Topinfoplus.com 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam