Culture

Les vieilles et les vieux ont appris à danser aux jeunes...

Des personnes âgées qui apprennent à danser aux enfants et aux jeunes. Vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas de coupé décalé mais plutôt de pas de danse séculaires. Grace à l’association Sya Wolo basée à Bobo Dioulasso un vaste programme se tient sous le thème, « Mécanismes de sauvegarde et de  transmission des rites chants rythmes et pas de danse dans un contexte de modernité ». 

« C’est une initiative salutaire et à pérenniser ». Voici la conclusion qui découle de l’atelier de clôture qui s’est tenue Mercredi 17 Avril 2019 au Palais de la Culture de Bobo Dioulasso. Les chefs coutumiers sortis nombreux, ont salué l’initiative de l’association SYA Wolo ainsi que des services déconcentrés du ministère en charge de la culture et notamment le fond de développement culturel pour son appui à la réalisation de ce projet qui se tient du 08 février au 30 Avril 2019.

Le Bilan est très positif. C’est l’avis des différents panelistes, mais aussi de Sitélé Bakary Ouattara, président de l’association organisatrice de l’évènement. «  Nous avons reussi à former des jeunes de différents villages et quartiers de Bobo. Désormais, les jeunes connaissent des pas de danse qui étaient en train de disparaitre faute de pratique …» se réjouit Bakary Ouattara qui se félicite de ce succès. Après avoir remercié le ministère et notamment le fond pour le développement culturel pour le soutien, le responsable de l’association Sya Wolo a émis le vœu de voir cet appui s’accroitre et s’institutionnaliser pour que dans les années à venir, la sauvegarde de la culture soit toujours d’actualité.

La rencontre de clôture a été aussi le lieu d’outiller l’assistance sur les procédures d’obtention de titre foncier et sur la législation liée à la terre.

La culture est ce qui nous reste quand on a tout perdu dit-on et les anciens ont l’habitude de dire que quand on ne sait pas d’où l’on vient, on ne peut savoir où l’on va. La dynamique association Sya Wolo, composée de jeunes gens a compris cela et a fait de la défense de la culture, son cheval de bataille. En rappel, c’est la même association qui organise brillamment chaque année, les journées traditionnelles Bobo Madaré et qui s’est aussi vu confiée par la mairie, l’organisation des funérailles Bobo.

Topinfoplus.com

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam