Culture

Masques, danses ancestrales et contes au clair de lune au menu à Bobo Dioulasso

Les Dogons, les dafings, les Peulhs,  les Dozos et bien plus encore de communauté seront avec les Bobo Madaré en fin novembre 2018 pour magnifier la culture.

Ce sera lors de la 2ème édition des Journées culturelles Bobo Madaré. Nous avons rencontré  Bakary Sitélé Ouattara Président de l’association Sya Wolo organisatrice de l’évènement.

Il était en compagnie de Sou Silver Ouattara le président du comité d’organisation des Journées culturelles Bobo Madaré.

"Cette année ce sera encore plus géniale que l'année passée", nous explique le président du Comité d'organisation.  La première journée du vendredi 23 novembre sera consacrée à la formation des jeunes à travers des conférences et échanges avec les chefs coutumiers; dès le lendemain samedi 24 novembre ce sera l'ouverture officielle à la place Wara Wara.

Les journées culturelles Bobo Madaré se déroulent donc en public afin que tout le monde puisse y accéder facilement et gratuitement.

 Il y aura la danse de differents masques de diverses communautés pour le plaisir de tous les festivaliers.

Comment nos ancêtres fabriquaient leurs armes de combats avant la colonisation? Les festivaliers pourront le découvrir sur place avec des forges traditionnelles qui durant tout le festival seront en activité.

Les contes au clair de lune seront le clou de cette journée du samedi 24 novembre. Selon Sou Silver Ouattara, les contes sont le lieu de recueillir des conseils et des enseignements pour mener à bien sa vie.

Les populations de Bobo en auront pour leurs yeux le dimanche 25 novembre avec une grande parade artistique qui sillonnera les quartiers de la ville de Sya.

Toutes les communautés présentes à Bobo et même étrangères composeront cette parade qui se terminera avec une grande démonstration de danse traditionnelle.

"Il y a des pas de danse  traditionnelle qui sont en train de se perdre et qui pourtant sont très bien", explique le président du Comité d'organisation.

"Il ne s'agit pas d'un repli identitaire mais plutôt l'occasion de célébrer la culture de toutes les communautés vivant à Bobo" tient à préciser Sitélé Bakary Ouattara, le président de l'association Sya Wolo. 

"Nous constatons une déperdition de la culture de façon générale et de celle des Bobo Madaré en particulier et c'est ce constat qui a poussé la jeune association Sya Wolo a vouloir inverser la tendance". C'est ce que nous confie Sitélé Bakary Ouattara avant d'ajouter avec beaucoup d'humilité:

"Nous sommes jeunes et nous pouvons faire des erreurs. C'est pour cela que nous présentons nos excuses à toutes les personnes qui ressentent ou qui ressentiront des manquements de notre part.

L'association Sya Wolo existe seulement depuis 2017 et nous invitons tous les amoureux de la culture à se joindre à nous pour faire des journées culturelles Bobo Madaré, une fête nationale parce que nous célébrons la culture burkinabè et même africaine puisqu'il ya des communautés étrangères qui seront présentes.

Topinfoplus.com 

 

 

 

© 2017 TopInfoPlus. tous droits réservés.Design & Development by Nekmaam